UNE HISTOIRE D’AMOUR

Le pain d’épices est, depuis 1933, un savoir-faire familial que Mireille Oster choie, respecte et enrichit. De ses voyages de par le monde, cette Ambassadrice d’Alsace ramène des saveurs, des arômes et des ingrédients inédits qu’elle mélange à ses recettes. Gingembre, citron, dattes, baies de goji, elle révolutionne le pain d’épices sans rien concéder à la tradition et fait naître des pains d’Amour, de Soleil, des Anges et des Délices.

Ces gourmandises vous transportent en Chine, en Italie, en Egypte ou dans la douceur enveloppante d’un sous-bois, ils sont l’essence même d’un art de vivre tourné tout entier vers la magie des senteurs et la générosité des saveurs.

Pour arriver à ce résultat, il suffit de quatre ingrédients dont le mariage invite à une foison de saveurs, une tempête de senteurs, une nuée de douceur. A bien y réfléchir, en réalité, il en manque un, sans doute même l’essentiel. De la farine, du miel, des épices, du beurre donc… et de l’amour. Voilà le liant, voilà l’ingrédient secret, celui qui donne corps au mélange des quatre autres, celui par lequel un petit carré de pain d’épices se transforme en promesse d’évasion nichée dans un écrin de paradis.

UNE HISTOIRE D’AMOUR

Le pain d’épices est, depuis 1933, un savoir-faire familial que Mireille Oster choie, respecte et enrichit. De ses voyages de par le monde, cette Ambassadrice d’Alsace ramène des saveurs, des arômes et des ingrédients inédits qu’elle mélange à ses recettes. Gingembre, citron, dattes, baies de goji, elle révolutionne le pain d’épices sans rien concéder à la tradition et fait naître des pains d’Amour, de Soleil, des Anges et des Délices.

Ces gourmandises vous transportent en Chine, en Italie, en Egypte ou dans la douceur enveloppante d’un sous-bois, ils sont l’essence même d’un art de vivre tourné tout entier vers la magie des senteurs et la générosité des saveurs.

Pour arriver à ce résultat, il suffit de quatre ingrédients dont le mariage invite à une foison de saveurs, une tempête de senteurs, une nuée de douceur. A bien y réfléchir, en réalité, il en manque un, sans doute même l’essentiel. De la farine, du miel, des épices, du beurre donc… et de l’amour. Voilà le liant, voilà l’ingrédient secret, celui qui donne corps au mélange des quatre autres, celui par lequel un petit carré de pain d’épices se transforme en promesse d’évasion nichée dans un écrin de paradis.